Le Domaine
UNE TERRE ET DES HOMMES

 

Fondée au début du siècle, l'exploitation familiale qui se transmet de père en fils depuis plus de trois générations jouit d'une situation situation tout à fait privilégiée au cœur du vignoble beaujolais, et de l'un de ses fleurons, le cru Morgon.

De retour au domaine depuis janvier 2005, Mathieu Lapierre, perpétue la tradition des vins naturels initiée par ses pairs et apporter sa contribution au  développement du domaine.

Le Beaujolais

 

AU COEUR DU BEAUJOLAIS ET
DU
CRU MORGON

 

Les vignes du domaine, cultivées en bio depuis 1981, ont une moyenne d’âge de 60 ans et s’étendent sur 13 hectares sur la commune de Villié-Morgon, dont 2 sur la Côte du Py. Les techniques de culture mises en œuvre permettent de préserver la vie biologique du sol, tout en améliorant l'enracinement des ceps et leur faculté d'absorption des oligoéléments, facteurs de typicité et de saveur des crus.


L’EXPRESSION AUTHENTIQUE
D'UN TERROIR

 

A une époque dominée par l’uniformisation des goûts, notre démarche s’inscrit dans un idéal d’authenticité. Produire des vins natures, authentiques, vivants et pur raisins ! Tout en alliant innovations techniques et méthodes plus anciennes, l’équipe du domaine arrive à faire exprimer au gamay noir à jus blanc la typicité du terroir de Villié-Morgon, en dévoilant des arômes dominants de cerise et de réglisse, auxquels s’ajoute une note de violette pour la Côte du Py.

UN DOMAINE FAcONNe DEPUIS PLUS DE
TROIS GeNeRATIONS

 



Michel et Camille Lapierre

Au début du siècle, Michel, le grand-père vient s’installer à Villié-Morgon en qualité de maître de chais au « Domaine des Chênes ». Après la seconde guerre mondiale, c’est son fils Camille qui lui succède. Il cherche alors à développer la vente en fûts à des bistrots de Lyon et de Mâcon. A la fin des années 50, il commence à vendre sa production en bouteilles et agrandit l’exploitation en rachetant quelques parcelles.

Marcel LapierreMarcel Lapierre

En 1973, fort d'une clientèle forgée par son père, avec laquelle le domaine travail encore aujourd'hui, Marcel Lapierre reprend l'exploitation qui compte alors sept hectares. C'est à partir de 1981, sous l'impulsion de Jules Chauvet, chercheur connu et reconnu dans les Universités de Californie, que Marcel Lapierre décide de vinifier sans SO2 ni levurage et de cultiver ses vignes en Biodynamie : sans engrais chimiques, ni désherbants. Aujourd'hui malgré sa disparition, l'énergie du domaine reste intacte. Marcel Lapierre aura imposé depuis trois décennies une idée singulière du vin, fondée sur une compréhension nouvelle de la microbiologie du sol et du végétal.

Marie LapierreMarie Lapierre

Ayant été aux côtés de Marcel pendant plus de 30 ans, j'ai eu la joie de partager sa passion du vin, et aujourd'hui, j'ai le plaisir de continuer avec mon fils Mathieu, l'œuvre que Marcel nous a laissé et de la partager avec vous. Je continue également de mener le domaine de Château Cambon, en beaujolais, aux côtés de mon associé Jean Claude Chanudet.

Mathieu LapierreMathieu Lapierre

Grace a la passion transmise par mes parents, c'est aujourd'hui avec détermination que je gère le domaine, la conduite de la vigne et les vinifications dans le respect de la philosophie nature, de mon père. A bientôt au domaine.

Sylvie LASSERVE

Je suis a votre écoute pour vos commandes et pour répondre a vos questions de réservation et de facturation. Ce sera avec un grand plaisir que je vous accueillerai au domaine pour une dégustation.

Yann Le Floch

Villiaton amoureux du bon vin, de la bonne chair et des beaux raisins, c'est l'homme des livraisons, de quelques salons et de beaucoup de dégustations ! En hiver, il peut même se transformer en secrétaire...

Nordine Bengrine

Dans le domaine depuis 10 ans, je m’occupe de tout ce qui est “entretient de la vigne”, “mise en bouteille”.



Martine Appercel

Mon travail est de cirer les bouteilles, les étiqueter ainsi que la préparation de commande de tout les clients depuis 1996.



Thierry Ruche

Au domaine depuis 12 ans, je suis un véritable passionné de la vigne et du vin, grace aux enseignements que Marcel m’a donnés.